Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Roger Spessardy un dompteur né, sous le signe du lion

Publié le 23 Juin 2015 par cirk75 in Dompteurs

Roger Spessardy un dompteur né, sous le signe du lion

Né le 23 Juillet 1903 Roger Spessardy est le second fils de Kark Spiessardy et d’Adélaïde Morelli et frère de Charles Spiessert le futur directeur-propriétaire du cirque Pinder (voir blog25/04/2013). D’origine hongroise les Spessardy sont une vieille famille montreuse d’ours puis propriétaire d'une ménagerie ambulante. Mais suite au climat délétère qui règne après la première guerre mondiale, les Spessardy décident de changer leur nom en Spessiert.

Roger Spessardy un dompteur né, sous le signe du lion

Enfant le jeune Roger assiste son père qui à cette époque dirige un cinéma. Roger à l’entracte change les bobines du projecteur mais il est aussi chauffeur de l’entreprise. A 19 ans il rejoint son frère aîné Charles parti en tournée avec le "Cirque-ménagerie Spessardy". Intrépide le jeune Roger propose une attraction singulière : "Le gouffre de la mort" où dans un cylindre de bois avec une bicyclette il tourne à grande vitesse. Puis à la place du vélo il utilise une moto et nomme cette performance " La cuvette de la Mort ". Notons que cette cuvette est suspendue au-dessus de la cage aux lions.​ Un jour, un câble lâche et Roger se retrouve au milieu des félins, et d'après sa légende c'est ainsi qu'il prit goût pour ces animaux et devint le belluaire renommé que l'on connaît.

Mais suite aux départs de ses associés, Charles abandonne le spectacle et crée un garage, tandis que Roger rachète des avions pour se lancer dans les spectacles aériens forts prisés à cette époque. Suite à un accident au cours duquel le pilote Alloncle se tue, les deux frères décident de reprendre la route. Et comme la mode est alors à l’américanisme, le cirque Spiessardy devint le "New Circus", établissement qui ne tournera qu’une saison car l’année suivante en 1928, Charles Spessiert rachète le Cirque Pinder, et en deviendra pour plus de 40 années le légendaire directeur et Roger le directeur technique qui préside aussi aux destinées de la ménagerie.

Roger Spessardy un dompteur né, sous le signe du lion

Mais Roger rêve de piste, de dompter des fauves, et s’y prépare. Durant la saison à chaque ville étape il fait monter la cage pour répéter avec ses lions venus tout droit d'Afrique. A ses débuts en 1929 il prendra plusieurs pseudonymes, dans un premier temps Mac Kensen, puis devient le dompteur Jackson avant de connaître une longue et prestigieuse carrière sous son propre patronyme. A cette époque ses activités journalières sont partagées entre dressage, présentation des fauves (lions et tigres, il travaille les deux félins) et responsable du matériel. Parallèlement il est le père d’élèves de nombreux belluaires qui auront pour noms : Edouard Floch, Miss Ellia alias Paul Lambert, Willy, Anderson, Dumba, Werner Winter, Tirana, Bella Ruka, Jacky Rex, Freddy Hager, Maurice Cherret… et son fils Jacques Spiessert qui allergique à la sciure et aux poils des animaux lui donnant des fréquentes crises d’asthme se reconvertira, aux fonctions administratives.

Roger Spessardy un dompteur né, sous le signe du lion

A la fin de la tournée 59, Charles Spiessert voulant privilégier ses fils Jimmy, Willy et Serge, dans la direction du cirque Pinder, congédie son frère Roger. Ce fut pour ce dernier un choc terrible, aussi il se retire avec sa seconde épouse, Yolande Pareti, à Nogent-sur-Marne où avec l’aide de Jacques Garnier il écrit ses mémoires intitulées "Face aux fauves chez Pinder". Si Roger Spessardy réalise la plupart de sa carrière chez Pinder, il travaille fin 1943 au Grand-Palais, au "Cirque Albert Rancy" en même temps que les éléphants de Pinder. Il y présentait six tigres, parmi lesquels se trouvait un certain Royal, celui-là même qui avait agressé sauvagement un an auparavant chez "Médrano" l'actrice Gina Manès (voir blog02/10/2011)

Commenter cet article

spiessert lionel 14/12/2015 22:20

Bonjour monsieur,Je découvre a l'instant votre blog et bien sur je lis avec intérêt les lignes concernant mes parents.Malheureusement ,comme souvent, un certain nombre d'erreurs s'est glissé parmi vos commentaires.mon arrière grand père par exemple n'a pas changé son nom de Spessardy en spiessardy ou spiessert, mais bien au contraire de Spiessert en Spessardy entre autres "coquilles".Si vous désirez échanger sur le sujet je serais enchanter d'apprendre de nouvelles anecdotes.vrais ou fausses...
cordialement lionel Spiessert