Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Phineas Taylor Barnum (1810-1891) le roi du bluff ou le prince des mystificateurs

Publié le 1 Avril 2015 par cirk75 in Personnalités

Phineas Taylor Barnum (1810-1891) le roi du bluff ou le prince des mystificateurs

Ce roi du coup publicitaire surnommé aussi le prince des charlatans issu d’une modeste famille d'agriculteurs est né en 1810 dans le Connecticut. Il commence sa carrière comme simple vendeur de billets de loterie. Grâce à son sens des affaires et ses incursions dans le monde du divertissement avec ses "freak shows" et son cirque il devient un homme d’affaires prospère et puissant.

Sa première incursion dans l’industrie du spectacle se fait par une première supercherie : l’exhibition de Joice Heth, présentée comme la nourrice de George Washington, âgée soi-disant de 161 ans, dans la réalité une esclave achetée 1 000 dollars à un planteur du Kentucky. Toujours conscient de l’impact de la publicité sur la foule, et jamais à court d’idées, Barnum va utiliser tous les moyens de communication pour faire connaitre ses phénomènes et autres curiosités qu’il présente dans le cadre de son "freak shows". Et c’est ainsi qu’il exhibe des géants d’Islande, des femmes de Pentagonie, des nains, des serpents de mer, la sirène des Fidji, Charles Sherwood Stratton autrement dit le général Tom Pouce, les femmes à barbe ou les hommes-caoutchouc… En 1850, il fait de la chanteuse Jenny Lind une véritable vedette en lui programmant une tournée gigantesque à travers les États-Unis.

En 1971 il décide sa retraite et c’est pendant cette période un peu oisive qu’il rencontre Don Costello et William Cameron Coup avec qui va tenter l’aventure du cirque en créant le "P.T. Barnum’s Great Museum, Menagery and Circus" qui devient un an plus tard le "P.T. Barnum’s Great Travelling Exposition and World’s Fair".

Pour son cirque Barnum fait fabriquer un chapiteau pouvant accueillir 10 000 personnes, avec deux pistes. Cet établissement circule à travers tout le pays, par voies ferrées avec environ 80 wagons à plateformes plates pour embarquer les remorques. The "Greatest Show on Earth" est né, ainsi que le gigantisme américain. Cependant, des mésententes concernant la manière de gérer le cirque apparaissent entre les associés qui se séparent, avant qu’une nouvelle association voit le jour entre Barnum et son rival de l’époque, James Anthony Bailey propriétaire du "Great London Circus and Ganger’s Royal British Menagerie". Ce cirque connaît un succès immense tant aux États-Unis qu’en Europe.

Barnum décède le 7 avril 1891, à Bridgeport où un musée perpétue son souvenir. Bailey de son côté continue à assurer la direction de "The Greatest Show on Earth" jusqu’à sa propre mort en 1906. Le cirque passera alors entre les mains des frères Ringling sous le nom "Ringling Bros. and Barnum & Bailey Circus".

Commenter cet article

paul 01/04/2015 12:57

Votre blog est sympa ,Je vous invite à venir découvrir mon blog