Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Qui veut acheter le Cirque du Soleil?

Publié le 30 Mars 2015 par cirk75 in Economie

Qui veut acheter le Cirque du Soleil?

La mise en vente du Cirque du Soleil, icône mondiale des arts de la piste, suscite une vive émotion au Québec où la classe politique a demandé jeudi de tout faire pour éviter que l'un de ses fleurons culturels passe aux mains d'intérêts étrangers. Et le 1er Ministre du Québec a rappelé au passage que le Cirque du Soleil est né grâce à une aide publique de 900.000 dollars et a reçu des subventions jusqu'en 1992.

Présent sur tous les continents au gré des nombreuses tournées, le Cirque du Soleil a été à l’origine de la renaissance de ce type de spectacle depuis trois décennies sous la houlette de son fondateur et guide, le Québécois Guy Laliberté. Mais à mesure de son succès grandissant, "le Soleil" est devenu une entreprise semblable aux autres avec les mêmes obligations économiques, et doit chaque année avoir des recettes suffisantes pour assurer les charges salariales et de fonctionnement. Et pour la première fois de son histoire en 2012 (voir blog23/12/2011), l'entreprise de spectacle québécoise n'a pas dégagée d'excédent et a dû licencier massivement. A ce jour elle n’emploie plus que 4 000 personnes dans le monde, contre 5 000 il y a encore quatre ans. De plus en juin dernier, Guy Laliberté a annoncé son intention de trouver un partenaire stratégique.

Qui veut acheter le Cirque du Soleil?

Le capital de l’entreprise de spectacle, détenu aujourd'hui à 90% par M. Laliberté, est évalué à deux milliards de dollars, le solde (10%) étant aux mains de deux fonds d'investissement immobilier de Dubaï. Le fondateur-propriétaire aurait signifié aux acheteurs potentiels son intention de garder à terme uniquement 10% de participation, soulevant des réactions dans tous les rangs de la classe politique demandant entre autres de garder l'entreprise dans le giron de la province francophone canadienne ainsi que de maintenir les 1 600 employés qui y travaillent en permanence. Ancien accordéoniste et cracheur de feu devenu à 55 ans un homme d’affaire, Guy Laliberté envisageait initialement de vendre une part minoritaire du Cirque du Soleil, mais "les acheteurs potentiels souhaitent avoir le contrôle" total de l'entreprise établie à Montréal, il pourrait presque vendre la totalité de ses actions.

Précurseur du cirque contemporain, qui se produit sans animaux ni clowns traditionnels, la troupe québécoise cherche depuis un moment à se diversifier et tente une incursion dans des domaines aussi variés que la télévision ou la restauration. C’est ainsi qu’a été nouée en début d'année une alliance avec le géant américain de la production audiovisuelle la "20th Century Fox afin de produire des séries pour le petit écran : " Il ne s'agit pas ici de filmer les spectacles, ni même de raconter des histoires de cirque", avait alors expliqué Jacques Méthé, président de Cirque du Soleil Média, nouvelle filiale créée pour l'occasion. Autre alliance, qui prend beaucoup du temps et d’argent pour Guy Laliberté celle avec les frères Adria (voir blog06/03/2015) en vue de proposer dès cet été à Ibiza une triple offre comprenant les univers gastronomie, divertissement et art.

Le plus célèbre des cirques au monde est donc à vendre et les candidats au rachat du Cirque du Soleil ont jusqu'à cette semaine pour déposer leur offre, rapporte mercredi 25 mars le quotidien canadien The Globe and Mail. Et pour cela l'institution canadienne a mandaté la banque d'affaires Goldman Sachs pour trouver un repreneur.

Alors à suivre !

Commenter cet article