Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Jules Verne cheville ouvrière de la construction du cirque d’Amiens

Publié le 23 Mars 2015 par cirk75 in Personnalités

Jules Verne cheville ouvrière de la construction du cirque d’Amiens

Le cirque Jules Verne à Amiens, lieu culturel incontournable de la ville, va fêter en 2015 ses 125 ans. Cet éclatant édifice devenu aujourd’hui un lieu de création contemporaine, a été inauguré le 23 juin 189 par l'auteur de "Tour du Monde en 80 jours", alors Conseiller Municipal, et depuis 2003 cet édifice porte son nom, n'oublions pas qu'il il fut en effet à l'époque son plus fervent défenseur.

Le XXe siècle est le siècle des cirques et du cirque. Le foisonnement des cirques nomades, venus de toute l'Europe et même des Etats-Unis, est à l'origine de ce grand mouvement de construction de cirques en dur un peu partout en France (voir blog 02/12/2010) . La décision d'en construire un à Amiens est prise en 1887 pour honorer, entre autres le centenaire de la Révolution française.

Et le Cirque d’Amiens est bien celui de l’écrivain français le plus lu dans le monde. Passionné de cirque, Jules Verne s’est complètement investi dans cette construction. Non seulement le romancier a soutenu le projet mais il a aussi suivi de très près les travaux et n'a pas hésité à prendre parti contre tous les détracteurs opposés à ce projet coûteux.

Comme dans les cirques de Paris (voir blogs 23 & 26/02/2011), d'Elbeuf (voir blog08/02/2015), de Reims ou de Châlons-en-Champagne (voir blog06/05/2011) construits à la même époque, des centaines d'artistes se sont produits dans celui d'Amiens, dont les Rancy, lieu culturel incontournable de la ville (siège social du Cirque Arlette Gruss. Aujourd’hui le cirque Jules Verne d’Amiens est la figure de proue du Pôle National Cirque et Arts de la Rue et depuis 2011, la création contemporaine est valorisée avec des résidences d'artistes et des collaborations culturelles aux influences nomades

Commenter cet article