Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Armand Guerre (1898-1986)

Publié le 5 Février 2015 par cirk75 in Artistes

Armand Guerre (1898-1986)

Lors du dernier Festival International du cirque de Massy, Petra & Roland Duss ont reçu pour la complicité qu’ils entretiennent avec leurs otaries, une "Piste d’or" (voir blog26/01/2015) récompensant leur infatigable travail avec leurs 4 complices aquatiques. Parmi les numéros avec des ces mammifères marins celui Armand Guerre reste encore de nos jours un des plus célèbres.

Enfant de la balle, un père as du trapèze volant, voltigeur dans la troupe des Montbard, qui lui enseigne l’acrobatie, le jeune Armand débute avec sa sœur Lucy-Mary à 14 ans dans un numéro d’acrobaties au sol. Mais suite au mariage de sa sœur partenaire, il monte avec son frère et son beau-frère un numéro de moto dans une sphère où il devient un des virtuoses du 2 roues à moteur. Cependant une fracture du péroné l’oblige de trouver une attraction moins risquée et c’est ainsi en 1936 qu’il reprend les otaries que Léon Voltera présentait au Luna Park de Paris. Armand Guerre se révèle rapidement un des plus habiles dresseurs de phoques du XX° siècle et il sait faire de ses partenaires aquatiques de véritables vedettes. Parmi ses protégées, on trouve Norma qui joue l'hymne américain à l'harmonica, Bonzo qui fume la pipe, Agona une otarie californienne géante, Oscar qui reste la première otarie au monde à se tenir sur ses nageoires arrières, Anatole qui joue dans le film "Lumières de Paris" ou Maurice qui va jusqu’à jouer avec les Comédiens français et Charlot...

Armand Guerre (1898-1986)

Armand Guerre foule alors avec ses complices aquatiques les pistes françaises ou étrangères les plus prestigieuses, qui ont pour nom Amar, Medrano, Rancy, Pourtier… mais aussi Blackpool Tower Circus, Bertram Mills Circus, Schumann Circus, Ringling Bros & Barnum & Bailey, mais aussi les plus grands établissements de Las Vegas et les scènes internationales les plus importantes.

Celui qui fut sans doute l’un des plus talentueux dresseurs d’otaries du vingtième siècle, Chevalier du Mérite National en 1978 prend, suite à la mort d’Oscar son otarie la plus célèbre de France et sa vedette de son numéro pendant près de 22 ans, en 1982 sa retraite Armand Guerre décède en 1986 à Sartrouville.

Commenter cet article