Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Lilly Yokoi, la Reine de la Petite reine

Publié le 19 Novembre 2014 par cirk75 in Artistes

Lilly Yokoi, la Reine de la Petite reine

Parmi les personnalités mythiques qui ont marqué l’histoire de la piste magique, Lilly Yokai artiste d’origine japonaise est unique en son genre, car elle reste encore aujourd’hui la Reine de la Petite reine, autrement dit une acrobate hors du commun sur vélo. Née à New York en 1929 cette enfant de la balle, après avoir travaillé sur piste de nombreuses années avec ses parents, (Eizo et Rui) ses sœurs (Marie, Olga et Kimiko) et son frère (Georges), présente dès 1956 avec bonheur son numéro d’équilibriste en solo sur vélo. Jolie élégante jusqu'au bout des doigts, portant de ravissants costumes, ce qui n’était pas coutumier à cette époque, elle mettait le public dans sa poche dès les premières minutes avec son numéro d’une extrême délicatesse qui recherchait les difficultés les plus absolues soutenu par un rythme endiablé.

Lilly Yokoi, la Reine de la Petite reine

A ses débuts elle se produit essentiellement aux États-Unis, et particulièrement dans les spectacles présentés dans l'énorme Radio City Music-Hall salle de spectacle située dans le Rockefeller Center dans le quartier de Midtown à New York. Elle est aussi venue en Europe où elle se produit dans des établissements comme le Bertram Mills Circus, à l'Olympia de Londres, en Norvège au Cirkus Berny, au Danemark au Cirkus Schumann de Copenhague, en Suisse au Cirque Knie… Les téléspectateurs ont pu aussi l’admirer lors d’une ”Piste aux Etoiles“ chère à Gilles Margaritis (voir blog10/02/2011). On l’a vu aussi dans les plus prestigieux music-halls, le théâtre Hansa à Hambourg, le Palladium de Londres, le Lido à Paris, le Stardust Casino à Las Vegas… où sa grâce et l’élégance de son numéro faisaient merveilles.

Dans ses mémoires, Bertram Wagstaff Mills relate que Lilly Yokoi était l’artiste la mieux rémunérée du monde du cirque et que les directeurs se battaient pour l’avoir à leurs programmes. En 1962 elle était reconnue comme la Ballerine au vélo en Or, car elle effectuait dorénavant son numéro sur une bicyclette du même métal. Au début de sa carrière solo, Lilly avait épousé une artiste suédois, Rolando Johansson qui est devenu son imprésario. Après de nombreuses tournées de par le monde, Lilly Yokoi a après un dernier contrat au Blackpool Tower arrêté sa carrière en 1982. Depuis elle s’est retirée discrètement au pays de ses racines le Japon. Aujourd’hui un peu oubliée Lilly Yokoi reste dans la mémoire des afficionados de la piste comme une des plus grandes artistes que le cirque a commis. Et il nous reste heureusement quelques visuels permettant de mesurer la hardiesse de son numéro, qui comme dit la publicité a été souvent copié, mais jamais égalée.

Commenter cet article