Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Gaston Duvet vedette au cirque et au cinéma

Publié le 15 Novembre 2014 par cirk75 in Cinéma

Gaston Duvet vedette au cirque et au cinéma

Gaston Duvet était après-guerre, un héro de fiction joué par le comédien Jean Carmet (1920-1994) et ce personnage était si célèbre qu’il fut en 1954 la vedette, avec les autres membres de la famille Duraton, de la tournée d'été organisée par le Super Circus (voir blog17/05/2013). Rappelons pour les moins de 50 ans que la Famille Duranton était un feuilleton racontant, à une époque où la télévision était encore peu répandue et où la radio constituait le divertissement familial du soir par excellence, l’histoire de Français moyens plongés dans des péripéties et les affres de la vie quotidienne.

Gaston Duvet vedette au cirque et au cinéma

Le programme du Super Circus associait cirque et music-hall, avec en première partie: Zavatta associé à son frère Michel, le dompteur Jack Rex, Miss Barbara à la corde lisse, Les Rogers dans une fantaisie équestre, la cavalerie était présentée par William Moore, et Les Antinous rivalisaient d’audace au trapèze… En seconde partie, outre Gaston Duvet et ses complices, Ded Rysel, Daguenet, René Berthier et Yvonne Galli, la partie music-hall proposait les chanteurs John Williams et Danielle Dupré et le spectacle était présenté par Yvonne Solal, la présentatrice attitrée de l’Olympia.

Gaston Duvet vedette au cirque et au cinéma

La tournée avec le Super-Circus n’est pas la seule incursion de Jean Carmet (Gaston Duvet) dans le monde de la piste, en effet deux années avant en 1952 il avait été la vedette d’un film sur la piste magique : ”Bille de clown“ où il jouait le rôle de Gaston (tient comme c’est curieux). Cette comédie souriante mise en scène par de Jean Wall racontait les démêlés du jeune Gaston qui veut faire admettre à son père notaire que sa vocation est d’être clown ; à moins qu’elle provienne de sa rencontre avec une belle écuyère.

Comme on voit, un scénario très original qui a bien entendu marqué la mémoire des cinéphiles ou des circophiles!

Commenter cet article