Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

L’art acrobatique en Chine

Publié le 6 Avril 2014 par cirk75gmkg in cirques étrangers

L’art acrobatique en Chine

Il n’existe pas en Chine de cirques comme on l’entend en Europe. Par exemple la piste circulaire est généralement absente car les spectacles sont le plus souvent présentés sur scène et dans des salles agencées type théâtre, pas non plus de M. Loyal présentant et mettant en évidence l’extraordinaire d’une prestation artistique des artistes. En Occident, le terme cirque évoque avant tout les chevaux et les animaux, les aériens et les clowns. Dans le cirque chinois les animaux sont absents et lorsqu’ils existent c’est sous la forme de peluche ou en tissu. Aériens et clowns y sont aussi inconnus car le cirque chinois se caractérise par l’acrobatie, le jonglage et la magie qui y atteignent des niveaux et une qualité rarement vue ailleurs.

L’art acrobatique en Chine

Le terme “Cirque de Pékin” souvent utilisé pour désigner le cirque chinois est un spectacle composé d’une succession de numéros qui n’a trouvé sa forme actuelle que très récemment si on le compare à la séculaire tradition qu’il met en jeu. Certains tours plus que millénaires comme la jonglerie avec d’énormes jarres en porcelaine, les assiettes tournoyant au bout de baguettes souples ou les incroyables pyramides de tables, de chaises ou de vases… sont uniques au monde. En Chine l'acrobatie, vieille de cinq mille ans, est une discipline ancestrale très liée à la chasse, à la guerre, aux mythes et aux légendes, aux rites religieux, aux cérémonies agricoles voire aux fêtes champêtres et populaires. Berceau de la jonglerie l’Empire du milieu a formé des jongleurs travaillant avec des objets de la vie de tous les jours: bols à riz, assiettes, vases, chaises... Tous les numéros dans le cirque chinois relèvent d’une certaine façon de l’art de la danse ce qui permet de donner cette touche où l’aisance physique ne commence à devenir spectacle qu’après avoir satisfait aux exigences de l’esthétisme et de la grâce.

L’art acrobatique en Chine

Si le Cirque chinois prend ses sources sous la dynastie des Tang, la Chine moderne dans les années 50 et sous l’impulsion du Premier ministre Zhou Enlai a fédéré les troupes acrobatiques et créé des Ecoles dans lesquelles sont dispensées à près de dix mille élèves, les finesses de l’art du cirque chinois. Aujourd’hui près de cinquante mille acrobates chinois se répartissent dans environ cent cinquante troupes officielles dont certaines ont le droit de se prévaloir du titre “Troupe acrobatique de Chine” dont les plus célèbres portent le nom de Troupe du Drapeau, du Chemin de Fer, de Suining, de Shandong… De nos jours les artistes Chinois trustent les Clowns d’or à Monte Carlo ou les Médailles d’or au Cirque de Demain, mais on peut légitimement se demander si cette moisson de récompenses n’est pas aussi quelques fois diplomatique, car l’Empire du Milieu est une nation chatouilleuse et cela se constate malheureusement aussi dans les arts de la piste (voir blog28/01/2014).

Commenter cet article

philippe Muyl 27/04/2015 11:52

Bonjour, comme vous pourrez le voir sur mon site, je suis réalisateur. J'aimerais entrer en contact avec vous au sujet de la Chine, où je viens de faire mon dernier film.
Cordialement