Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Croquette ou La Môme du Cirque, film d’après une idée d’Albert Rancy

Publié le 14 Avril 2014 par cirk75gmkg in Cinéma

Croquette ou La Môme du Cirque, film d’après une idée d’Albert Rancy

Voici un film de 1927, produit par Pathé et réalisé par Louis Mercanton, avec Betty Balfour, Nicolas Koline… totalement oublié des cinéphiles et des circophiles, alors pourquoi en parler aujourd’hui! Pour une raison très simple cette œuvre est un des films qui restitue le mieux l’atmosphère si particulière qu’est le monde de la piste. N'oublions pas que le but du réalisateur n’était pas seulement de compter l’histoire d’une petite marchande de confiserie et de croquettes, qui devient clown acrobate, mais de dépeindre la vie quotidienne d’un cirque ambulant. On peut ainsi y voir le montage, les répétitions, les contacts avec les animaux, la cavalcade, la représentation … et cela d’autant plus que le film a été tourné à l’intérieur d’un véritable cirque celui d’Alphonse Rancy (voir blog29/09/2011), complété par la ménagerie d’Auguste Laurent, ménagerie choisie aussi par les frères Court pour le début de leur enseigne Zoo Circus (voir blog06/01/2012). Ce film nous montre la vie au quotidien d’un cirque ambulant de l’entre-deux-guerres dans lequel se produisent quelques artistes bien connus à cette époque. On peut ainsi distinguer au fil du récit, le dompteur Laurent, les clowns Futelais & O’Connor, les acrobates Mercedes et Margaret Jardys, le jongleur flegmatique Gaston Palmer… et n’oublions pas deux enfants de la balle, les frères André et Albert Rancy qui participeront en 1931 à un autre film parlant celui-là: “Les Vagabonds magnifiques”. Il est dommage que ces films soient aujourd’hui totalement hors circuit donc invisibles. Espérons que l’ouverture fin 2014 avenue des Gobelins à Paris, de la Fondation Pathé-Jérôme-Seydoux, pourra régler partiellement ce problème !

Commenter cet article