Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le bloc-notes de cirk75

Depuis 2010, Chronique au fil du temps et de la mémoire d'un circophile amateur

Stéphan Gistau, le cirque chevillé au corps

Publié le 7 Juin 2020 par cirk75 in M. Loyal

Lors de la venue du cirque Micheletty dans sa bonne ville de Decazeville, le jeune Stephan Gistau, il a alors 15 ans, réalise pour le journal local un reportage sur cet établissement. Article qui va lui permettre de devenir la référence locale "es" cirques. Investi dans la vie associative, il organise une exposition dont le thème est la piste. Elu au Conseil municipal de Firmi il devient en quelque sorte le M. Cirque pour le département de l’Aveyron.

Fréquentant assidûment les cirques voyageurs lors de leur passage, il est à la longue repéré par Sophie Edelstein (voir blog27/03/2013)  en 1995 qui lui propose de faire des remplacements ponctuels pour le cirque Pinder-Jean-Richard. Et c’est ainsi qu’il revêt pour la première fois à 17 ans l’habit de M. Loyal pour présenter le programme du cirque.

Mais c’est vraiment avec la famille Falck (voir blog20/06/2018) que sa carrière va prendre une autre dimension. D’abord en charge du service promotion et commercial, puis responsable ses relations avec les médias nationaux et de la communication, il va tout naturellement succéder à Carrie Harwey (voir blog22/01/2016) pour devenir l'emblématique M. Loyal du Cirque Amar. Dans un premier temps avec la franchise Falck, puis avec la famille Caplot qui en 2020 a loué l’enseigne Amar, propriété de Firmin Bouglione

En parallèle ardant défenseur du cirque avec animaux, en 2016 il est un des fondateurs du Conseil des sages du cirque classique (voir blog13/10/2017). Personnage reconnu et apprécié du monde de la piste, pour lequel il se dépense sans compter. il est aujourd’hui le sujet d’un livre  "Le Cirque et Monsieur Loyal Stéphan Gistau", écrit par Dominique Bragard, préfacé par Firmin Bouglione et Jacques Bruyas. Ouvrage qui devrait paraître en juillet prochain aux éditions DoMiNo.

En plus d’avoir été à l’origine de la reprise de la franchise Amar cette année par les Caplot, il vient aussi de faire renaître le Prix Amar pour la littérature, intitulé dorénavant "Le Grand Prix Loyal" (voir blog03/06/2020) montrant que notre aveyronnais connait l’histoire de son cher Cirque Amar sur le bout des doigts.

Commenter cet article